La lumière et les modes de mesure de l’appareil

Avec les abonnés nous verrons :

  • Les ISO.

  • Le gris à 18 pour 100 ! ou gris neutre. Pourquoi ?

  • La balance des blancs, à quoi ça sert.

  • La luminosité et la luminance.

  • Les heures de la journée pour la photo.

           L’heure bleue

           L’heure dorée

           avec les logiciels de calcul de ces heures.

           Avec exemple dans Lightroom.

  • Les modes de mesure de la lumière de l’appareil photo.

  • L’histogramme

  • Initiation au bracketing et HDR

    Avec exemple dans Lightroom.

  • Scènes sombres, flash ou pas.

  • Initiation au Time Laps.

 

 

Je désire tout savoir sur la photo

La luminosité et la luminance

La luminosité est en fait une caractéristique de ce que l’on ressent. On ne la mesure
pas. On dit, il fait sombre, il fait très clair, il fait gris, c’est lumineux, etc.

L’intensité lumineuse que produit un éclairage est lui mesuré en candela.

En photographie, en fait, sans le savoir, on utilise plutôt la luminance.
La luminance est la quantité de lumière que réfléchit un objet.
Celle-ci est mesurable, en candela par mètre carré.
C’est l’intensité lumineuse que réfléchit cet objet par mètre carré.

Le flux lumineux :

indique la quantité totale de lumière émise dans toutes les directions par

une source primaire (émettrice de lumière comme le soleil,

la flamme de la bougie, l’ampoule électrique…). L’unité de mesure est le lumen.

L’intensité lumineuse :

se mesure en candela comme nous avons vu plus haut.

Il s’agit du flux lumineux émis dans une direction donnée.

L’éclairement :

correspond au flux lumineux reçu par unité de surface. Il peut être quantifié en lux.

La luminance :

caractérise l’aspect lumineux d’une surface éclairée qui devient
une source secondaire (non émettrice de lumière comme le miroir, la surface de
l’eau…).

Elle s’exprime en candela/m2.

Fini les matchs, on photographie un objet, celui-ci est plus ou moins lumineux car il
est éclairé par une source lumineuse.

Image des rayons lumineux sur une surface

Les modes de mesure

Les trois modes les plus utilisés.

L’appareil photo peut analyser la lumière de différentes façons.
La lumière passe donc par l’objectif, traverse le diaphragme et atteint le capteur de
l’appareil photo.
Nous pouvons choisir comment le capteur va analyser cette lumière.

Il prend en compte toute la scène. La lumière de chaque élément qui la compose.
La mesure prend aussi en compte les couleurs.
Il « voit « donc si une lumière ou une couleur est dominante.
Il compare à des milliers de modèles en mémoire de l’appareil pour faire une photo la
meilleure possible.
Ce mode, bien qu’étant le mode par défaut, est devenu très performant sur les
appareils modernes.

Tableau des différents mode d'analyse de la lumière

La mesure pondérée centrale : 

moins utilisée, part du principe que le sujet est souvent
au centre de l’image. Le maximum d’informations est donc calculé en fonction du
sujet central. Centre que l’on peut agrandir ou rétrécir dans les menus de l’appareil.
Les informations lumineuses autour de ce centre sont aussi prises en compte mais
dans une moindre mesure.

La mesure spot : 

Ici, l’appareil photo mesure la lumière sur une petite zone, un spot.
L’éclairage de la photo entière est donc fonction de cette petite zone à laquelle on a
donné beaucoup d’importance.
En effet la zone que l’on a choisie sera bien éclairée. Le reste de l’image n’est pas pris
en compte.
Très pratique si l’on veut mettre en valeur une zone particulière.

Personnellement, j’utilise le mode spot le plus souvent. Je choisis l’endroit qui doit
être bien éclairé ou mis en valeur.
Dans la plupart des cas, le mode matriciel est très bien. Utilisez-le.
La mesure spot vous permettra de beaucoup plus mettre en valeur

vos talents artistiques.