fbpx

La vitesse d’obturation

Dans cette formation, nous verrons la vitesse d’obturation.

Petit rappel

shéma-reflex

La vitesse d’obturation est la vitesse à laquelle l’obturateur qui se trouve devant le capteur dans l’appareil, s’ouvre et se ferme pour laisser passer la lumière plus ou moins longtemps.

shéma reflex 2

Nous allons commencer les premiers petits réglages quand on débute.

Il va de soi que nous sommes dans un cursus de formation photo.

Comme bien souvent, on va oublier le mode automatique ! aie !

Hé oui, je l’ai dit, en auto c’est l’appareil qui fait ce qu’il veut.

À  quoi bon se former si on laisse l’appareil faire ses propres réglages !

Vous allez voir que le mode automatique c’est pas mal mais en manuel c’est le top !

On va commencer doucement avec les modes semi-automatiques.

Le mode priorité vitesse : Mode S (speed) ou TV (time value)

Dans ce mode (petite molette à tourner sur l’appareil), nous choisissons une vitesse d’obturation avec la molette, et l’appareil photo calcule tout seul l’ouverture du diaphragme pour que la photo soit belle.

Dans quel but :

suivant la vitesse d’obturation que l’on choisit, et la vitesse de déplacement de l’objet,

de l’animal, de la personne, etc, nous obtiendrons une image avec un flou de mouvement ou pas. Allant même jusqu’à l’effet de filet à l’arrière du sujet.

Sur ce schéma, on voit bien qu’en fonction de la vitesse d’obturation choisie, un flou ou pas se crée.

vitesse

Une vitesse d’obturation lente est en dessous du 60ème de seconde environ.

Une vitesse d’obturation moyenne est entre le 60ème (1/60) de seconde et le 125ème. (1/125).

Au-dessus on peut dire que la vitesse est rapide.

Certains appareils photo ont des vitesses d’obturation allant

jusqu’aux 8000ème de seconde (1/8000 seconde).

Dans ce mode, on a trois façons de prendre un sujet en mouvement.

1- On choisit une vitesse lente. (60ème de seconde et moins).

On prend la photo quand le sujet passe sans bouger l’appareil.

Le sujet sera un peu flou et un effet de filet va apparaître, augmentant l’effet de vitesse. L’arrière plan est net.

2 – On choisit une vitesse rapide (au-dessus du 125ème )

On vise le sujet quand il passe sans bouger l’appareil photo.

Le sujet sera «  figé », sans effet de vitesse. Seule l’interprétation de l’image donnera un effet de vitesse.

3 – On choisit une vitesse moyenne ou lente mais cette fois-ci on suit le sujet.

Le sujet sera net mais l’arrière-plan sera flou. Des essais de réglage sont à faire.

Ci-dessous 40e F8

Kayak

Si on travaille avec des vitesses assez lentes, il faut être bien conscient que l’on a des risques de flous.

Filé-trotinette

L’image peut présenter des flous de bougé, si par exemple on prend une photo en roulant dans un 4 X 4 !

L’image peut présenter des flous de mouvement si le sujet que l’on prend en photo à une vitesse de déplacement très rapide. Avion, voiture de course…

Il existe des stabilisateurs ! Il en existe de plus en plus dans l’appareil photo.

La baisse de lumière peut aussi nous obliger à travailler en vitesse lente.

Dans ce cas, il peut être nécessaire d’utiliser un pied photo, ou de changer la sensibilité ISO. Nous le verrons dans un autre module.

Si l’on travaille à des vitesses très lentes ou carrément en pause longue (avec pieds bien sur), on peut obtenir des effets de «  rideau » assez intéressants.

Ci-dessous : F22 10 secondes

cascade

Technique que nous verrons avec l’utilisation des filtres neutres dans un autre module.

Nous verrons aussi la technique de l’open flash dans le module collision de goutte,

les effets stroboscopiques, et beaucoup de choses que l’on peut faire en jouant sur la vitesse d’obturation.

L’utilisation de la priorité vitesse peut être intéressante pour tous les sujets en mouvement mais nécessite souvent plusieurs essais avant d’arriver à ce que l’on veut.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour boutique